AccueilEnergies nouvellesCentrale photovoltaïque à Genté : Préserver l'environnement et protéger la biodiversité locale

Centrale photovoltaïque à Genté : Préserver l’environnement et protéger la biodiversité locale

Le projet de centrale photovoltaïque de Sol’R Parc sur le territoire de Genté a été présenté lors d’une réunion publique, avec plusieurs changements par rapport aux plans initiaux du projet dans le but de préserver l’environnement et la biodiversité locale.

Énergie Photovoltaïque à Genté


Découvrez les principales modifications apportées au projet et comment il s’inscrit dans une démarche respectueuse de l’environnement.

Ce que vous devez retenir du projet de centrale photovoltaïque à Genté :

  • La centrale photovoltaïque de Sol’R Parc à Genté a été revue avec une réduction significative de sa superficie, passant de 17 à 4 hectares, afin de protéger l’environnement local.

  • Des mesures ont été prises pour préserver les espèces sensibles telles que l’Azuré du serpolet, avec la création de zones refuge et une gestion différenciée.

  • Le projet intègre également des études sur les problématiques telles que l’éblouissement et la pollution pyrotechnique, tout en envisageant des retombées financières pour la commune.


Une superficie réduite pour le projet de centrale photovoltaïque


Le jeudi 15 février, les habitants de Genté ont pu prendre connaissance du nouveau projet pour l’installation d’une centrale photovoltaïque par Sol’R Parc sur leur commune. La principale modification est la réduction de la surface du site à 4 hectares au lieu des 17 annoncés en 2022, concentrée sur la partie nord du lieu-dit Rue des Ebaupines.

Si tous les permis sont accordés, notamment le permis de construire actuellement en cours d’examen par la Direction départementale des territoires, la centrale devrait être opérationnelle à l’horizon 2026, pour une durée de vie estimée à 40 ans.

Lire : Fenêtres photovoltaïques

Pourquoi cette diminution de la surface ?


Cette décision provient principalement de la présence sur le site d’espèces sensibles et notamment de l’Azuré du serpolet, une espèce de papillon protégée. Ainsi, le projet a été revu pour éviter les impacts sur toutes les espèces d’oiseaux, reptiles et amphibiens présents, en créant des zones refuge et en préservant leurs habitats.

Mesures de protection pour les espèces protégées


En raison de la présence de l’Azuré du Serpolet, une demande de dérogation pour espèces protégées sera également soumise pour montrer que la survie de ces espèces n’est pas compromise sur ce site.

Une gestion différenciée sera mise en place dans la zone sud avec fauchage et débroussaillage couplés à une surveillance écologique pour assurer la pérennité des populations d’espèces remarquables sur le site : Rousserolle effarvatte, Fauvette grisette, Bouscarle de Cetti, Bruant proyer…

Lire  : Panneaux solaires photovoltaïques

Résultats des autres études menées sur le site


D’autres problématiques ont été abordées lors des études préalables à l’installation de la centrale photovoltaïque, comme par exemple l’éblouissement causé par les panneaux solaires, notamment en raison de leur proximité avec la base aérienne de Cognac-Châteaubernard.

Selon Maxime Martin, ingénieur chez Sorégies et actionnaire majoritaire de Sol’R Parc : “Il y a un inconfort existant mais qui n’est pas incapacitant”. Toutefois, un diagnostic de pollution pyrotechnique a révélé la présence de petits objets de calibre dans le sol, probablement des munitions.

Les retombées pour la commune de Genté


Les habitants ont évidemment soulevé des questions quant aux implications financières pour leur commune. L’un d’eux a demandé : “Maintenant que nous sommes passés à 4 hectares, est-ce que la redevance tournera autour de 40 000€ ?”.

À quoi Maxime Martin a répondu : “Nous sommes dans cet ordre de grandeur mais rien n’est finalisé“.

  • Énergie annuelle produite : en MWh/an, équivalente à la consommation des habitants

  • Sol’R Parc : filiale du groupe Sorégis


En conclusion, le projet de centrale photovoltaïque à Genté se veut respectueux de l’environnement et intègre plusieurs mesures visant à préserver la biodiversité locale. La réduction de la surface du site ainsi que les dispositifs mis en place devraient permettre un bon équilibre entre le développement de l’énergie renouvelable et la protection des espèces sensibles présentes sur place.
Rédacteur chez Nouvelle FR
Passionné par les avancées technologiques et les innovations dans le domaine des énergies nouvelles, je me spécialise dans la couverture des dernières tendances automobiles et des actualités brûlantes du quotidien. Mon expertise s'étend de l'analyse approfondie des technologies émergentes aux implications des nouvelles sources d'énergie, tout en gardant un œil critique sur les développements automobiles contemporains.
Mathias Novel
Top Infos

Coups de cœur