AccueilActualitésChoc démographique en France : baisse record des naissances 2023 menace l'avenir...

Choc démographique en France : baisse record des naissances 2023 menace l’avenir du pays

Les chiffres publiés par l’INSEE révèlent une baisse significative du nombre de naissances en France entre janvier et novembre 2023.

France : Diminution historique des naissances prévue pour 2023 publiés par l’INSEE


Cette tendance pourrait conduire à un nouveau plus bas historique pour l’ensemble de l’année.

Des chiffres alarmants pour les onze premiers mois de 2023


Selon les statistiques de l’INSEE, le nombre de naissances en France a diminué de 6,8% entre janvier et novembre 2023, entraînant la naissance de 45 000 bébés de moins qu’en 2022 et portant le total sur cette période à 621 691. Au cours de l’année 2022, on avait recensé 726 000 naissances, soit une baisse de 2,2% par rapport à 2021.

  • En novembre 2023 seulement, 56 297 bébés sont nés,

  • Cette diminution s’est constatée dans toutes les régions sans exception.


Baisse substantielle dans toutes les régions


La baisse marquée des naissances entre 2022 et 2023 peut être observée partout en France : -8,4% en Corse et Normandie, -7,7% en Auvergne-Rhône-Alpes et -5,6% en Île-de-France (Grande région parisienne). Depuis 2011, le nombre de naissances est en chute chaque année à l’exception d’une légère reprise en 2021 après les confinements liés au Covid-19.

Facteurs associés à cette baisse des naissances


Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette diminution du nombre de bébés nés en France en 2022. L’INSEE met notamment en avant la baisse du nombre de femmes âgées de vingt à quarante ans et une déclin de leur taux de fécondité, établi en moyenne à 1,80 enfant par femme l’an dernier contre 1,84 en 2021.

Raisons démographiques et économiques


Parmi les éléments avancés pour comprendre ce phénomène, on note :

  • La diminution du nombre de femmes en âge de procréer (20 à 40 ans),

  • Une inquiétude quant à leur avenir,

  • L’évolution des aspirations individuelles,

  • La situation économique incertaine marquée par une forte inflation.


Conséquences sur l’économie et la société


Si initialement avoir moins d’enfants peut présenter un avantage en termes de dépenses publiques liées à l’éducation, la santé et les allocations, cela pourrait devenir plus complexe lorsque ces générations atteindront l’âge adulte. En effet, la part de la population active nécessaire au dynamisme économique et à l’équilibre des comptes sociaux pourrait diminuer.

Adaptations possibles pour compenser


Cependant, il existe d’autres leviers pouvant être utilisés afin d’augmenter la part de la population active : favoriser par exemple l’emploi des seniors, des femmes ou recourir à l’immigration. Ainsi, Hippolyte d’Albis, professeur à Paris School of Economics explique que plusieurs solutions peuvent être envisagées et appliquées pour faire face à cette baisse significative des naissances.

Perspectives d’avenir


Si rien n’est définitivement arrêté et que des ajustements sont toujours possibles, il est important de garder un œil sur ces statistiques de l’INSEE qui révèlent une tendance préoccupante en matière de démographie française. Cette évolution devra sans doute amener les politiques à prendre des mesures adaptées visant à soutenir le dynamisme de l’économie et à renforcer certains domaines tels que l’emploi et la protection sociale, afin de pallier les défis auxquels notre société sera confrontée dans les années à venir.
Rédacteur Energie et l'automobile chez NouvelleFR
Mon intérêt pour l'énergie et l'automobile me pousse à explorer ces domaines avec rigueur et précision, offrant un contenu riche et informatif. Ma capacité à simplifier les concepts techniques rend mes articles accessibles et engageants.
Miguelito Kiroot

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Top Infos

Coups de cœur