AccueilAuto & MotoLe secteur du véhicule électrique en chute libre : le cas Renault...

Le secteur du véhicule électrique en chute libre : le cas Renault et d’autres fabricants

La baisse de popularité des véhicules électriques


Dans le passé, les véhicules électriques étaient les stars incontestées du marché boursier, attirant de nombreux investisseurs soucieux d’investir dans un secteur porteur et respectueux de l’environnement. Cependant, ces dernières années ont vu une nette baisse de leur popularité, notamment en raison d’une rentabilité moindre par rapport aux véhicules traditionnels à moteur thermique. De grands constructeurs comme Renault, Tesla ou encore Ford ont subi cette tendance.

Ce que vous devez retenir :

  • La popularité des véhicules électriques diminue, avec une pénétration de marché réduite en Europe et un ralentissement en Chine et aux USA.

  • Tesla et d’autres constructeurs adaptent leurs stratégies face à la baisse de demande et la recherche d’un modèle économique rentable.

  • Les élections américaines pourraient influencer le marché des véhicules électriques, en particulier avec une potentielle réélection de Donald Trump.

  • Un regain d’intérêt pour les modèles hybrides est possible, offrant un compromis entre écologie et coût, face à la désaffection pour les 100% électriques.


Selon Morgan Stanley, la pénétration des véhicules électriques en Europe a même diminué en décembre dernier, où ils ne représentaient que 22% du marché, contre 26,5% un an plus tôt. Les ventes en Chine représentent près de 60% de ce chiffre, mais les marchés européen et américain sont en ralentissement. Pour expliquer cela, on peut évoquer la réduction des incitations gouvernementales, les retournements de position des constructeurs et les pressions exercées par les consommateurs.

Affaire Tesla : Un tournant pour le secteur


L’un des facteurs clés ayant contribué à cette désaffection pour les voitures électriques est sans doute l’agressive politique de prix adoptée par Tesla pour rester compétitif face à ses concurrents. Le cours de l’action Tesla a chuté de 23% depuis le début de l’année, illustrant le désamour des investisseurs pour les véhicules électriques.

Les réactions des constructeurs face à cette situation



  • Renault : Prenant acte du déclin du marché des voitures électriques, Renault va réorganiser ses activités autour de cette technologie dans une entité spécifique. L’entreprise française espère ainsi mieux concentrer ses efforts sur la recherche et le développement dans ce secteur.

  • Ford : De son côté, Ford a décidé de reporter certains investissements en matière de véhicules électrifiés jusqu’à ce que la demande et les perspectives de rentabilité le justifient. En effet, l’adoption massive des voitures électriques par le grand public est plus lente que prévu, d’où cette décision du géant américain.

  • Lucid Motors et Rivian : Ces deux fabricants de véhicules électriques ont réussi à entrer en bourse malgré le contexte difficile. Spécialisée dans les camions électriques, Rivian a séduit les investisseurs grâce à une stratégie ambitieuse, tandis que Lucid Motors mise sur sa berline Air pour conquérir le marché américain.


L’impact possible des élections américaines


BloombergNEF, la branche recherche de Bloomberg, met en garde contre un potentiel chamboulement du marché des véhicules électriques si Donald Trump venait à être réélu en novembre. Une victoire du Parti républicain pourrait remettre en cause de nombreuses aides et incitations gouvernementales, freinant encore davantage le développement des voitures électriques aux États-Unis.

Le difficile passage vers un modèle économique rentable


L’exemple de Ford est particulièrement frappant. Le constructeur américain a enregistré des pertes pour son activité dans les véhicules électriques en 2023, alors que ses deux autres branches ont chacune généré plus de 7 milliards de dollars de bénéfices. Cette situation illustre la difficulté pour les fabricants à trouver un modèle économique viable pour les voitures électriques, soumis à une forte concurrence et à des contraintes techniques et réglementaires importantes.

Vers un regain d’intérêt pour les modèles hybrides ?


Face à cette désaffection pour les véhicules 100% électriques, certains experts estiment que les consommateurs pourraient se tourner davantage vers les modèles hybrides, combinant motorisation thermique et électrique. Ces véhicules constituent en effet un compromis intéressant entre respect de l’environnement et coût d’achat, permettant aux constructeurs de préserver leurs marges tout en répondant à une demande croissante pour des voitures moins polluantes.

En conclusion, il semblerait que le secteur du véhicule électrique connaisse actuellement une période de turbulence, marquée par une baisse de popularité auprès des investisseurs et des consommateurs. Les constructeurs sont confrontés à un défi majeur : trouver un modèle économique viable pour ces véhicules respectueux de l’environnement. Dans ce contexte, le marché pourrait s’orienter vers un regain d’intérêt pour les modèles hybrides, plus rentables et adaptés aux besoins des consommateurs.
Rédacteur chez Nouvelle FR
Passionné par les avancées technologiques et les innovations dans le domaine des énergies nouvelles, je me spécialise dans la couverture des dernières tendances automobiles et des actualités brûlantes du quotidien. Mon expertise s'étend de l'analyse approfondie des technologies émergentes aux implications des nouvelles sources d'énergie, tout en gardant un œil critique sur les développements automobiles contemporains.
Mathias Novel
Top Infos

Coups de cœur