AccueilTechnologieLa G-Cloud de Logitech : une console tournée vers le Cloud Gaming,...

La G-Cloud de Logitech : une console tournée vers le Cloud Gaming, mais limitée dans ses ambitions

Dans l’univers des consoles portables et du Cloud Gaming, les alternatives ne cessent de se multiplier. C’est ainsi que Logitech présente sa nouvelle console portable, la G-Cloud. Malgré certains choix techniques qui laissent à désirer, cette console au prix assez élevé pourrait tout de même trouver sa place auprès d’une niche de joueurs. Analysons plus en détail la proposition de Logitech avec ses points forts et ses faiblesses.



Caractéristiques techniques de la G-Cloud Logitech




  • Taille de l’écran : 7 pouces

  • Ecran tactile : Oui

  • Technologie d’affichage : LCD

  • Processeur : Qualcomm Snapdragon 720G

  • RAM : Non communiqué

  • Stockage : SD (avec port microSD)

  • Système d’exploitation : Android 11

  • Poids : 430 g

  • Boutons avant : 8

  • Gâchettes : 4 (dont 2 adaptatives)

  • Sticks analogiques : 2

  • Pad directionnel : Oui

  • Lecteur physique : Oui

  • Chargeur non inclus :



Une console orientée Cloud Gaming, mais au prix élevé



La Logitech G-Cloud est positionnée sur le créneau relativement peu occupé du Cloud Gaming. En se connectant à un serveur distant, il est ainsi possible de jouer à des titres récents sans avoir besoin d’investir dans une machine trop puissante et donc coûteuse. Cependant, la G-Cloud affiche un tarif assez élevé de 360 €, ce qui peut surprendre compte tenu des fonctionnalités embarquées.



Le choix d’un plastique granuleux blanc n’est pas optimal pour un appareil qui doit être tenu entre les mains et risque donc de subir l’humidité. Bon point néanmoins, les deux excroissances latérales servant de poignées permettent de ne pas faire tomber la G-Cloud, même lors de sessions de jeu un peu mouvementées.



Un poids plume qui souffre de certaines limitations techniques



Pesant seulement 435 g, la console de Logitech ne dispose ni de carte graphique ni de ventilateur. Elle convient donc plutôt à des jeux de type beat’emall comme Streets of Rage 4 ou à des jeux de plateformes 2D moins exigeants.



Si les gâchettes numériques R1 et L1 ne posent aucun problème particulier, on peut en revanche être plus critique concernant les deux gâchettes adaptatives R2 et L2. Leur course nous semble un peu courte pour être pleinement efficace, et elles sont également très étroites.



Logiciel : Android 11 en 2024 ?



La G-Cloud est techniquement une tablette sous Android 11. De ce fait, elle présente à la fois les atouts et les faiblesses de cet OS, avec un côté accessible pour les fonctions basiques mais un peu plus complexe pour les fonctionnalités avancées.



Les utilisateurs de Samsung ou Google pourront aisément retrouver leurs repères, mais on déplore tout de même le choix d’un système d’exploitation aussi ancien alors qu’Android 14 devrait être la norme actuellement.



Un port microSD pour étendre le stockage de la G-Cloud



Sur le haut de la console, Logitech a placé le bouton d’alimentation et les touches de réglage du son. La présence d’un port microSD permet d’étendre l’espace de stockage de la console, ce qui pourrait s’avérer pratique pour télécharger davantage de jeux et d’applications.



Conclusion : la G-Cloud de Logitech manque d’ambition



Pour résumer, la console portable G-Cloud de Logitech vise un créneau intéressant que représente le Cloud Gaming. Néanmoins, son prix élevé et certaines limitations techniques, notamment concernant son processeur et son système d’exploitation dépassé, peuvent freiner son adoption auprès des joueurs exigeants. Reste à voir si cette console réussira à séduire une niche suffisante de consommateurs pour justifier son existence sur un marché concurrentiel.

Rédacteur chez Nouvelle FR
Passionné par les avancées technologiques et les innovations dans le domaine des énergies nouvelles, je me spécialise dans la couverture des dernières tendances automobiles et des actualités brûlantes du quotidien. Mon expertise s'étend de l'analyse approfondie des technologies émergentes aux implications des nouvelles sources d'énergie, tout en gardant un œil critique sur les développements automobiles contemporains.
Mathias Novel
Top Infos

Coups de cœur