AccueilEnergies nouvellesQuels sont les impacts de la géothermie sur les ressources en eau...

Quels sont les impacts de la géothermie sur les ressources en eau souterraine ?

La géothermie est une source d’énergie renouvelable de plus en plus utilisée, qui consiste à extraire de la chaleur provenant du sous-sol terrestre pour produire de l’électricité ou chauffer des bâtiments. En raison de cette utilisation croissante, il est légitime de s’interroger sur les impacts potentiels de la géothermie sur les ressources en eau souterraine. Dans cet article, nous aborderons les principaux effets engendrés par les installations géothermiques sur ces précieuses ressources naturelles.



Interactions entre aménagements géothermiques et aquifères



Les projets géothermiques peuvent éventuellement interagir avec les aquifères – réservoirs d’eau souterrains – de différentes manières. Ces interactions dépendent notamment des caractéristiques propres à chaque gisement géothermique et aux techniques employées pour exploiter leur potentiel énergétique. Plusieurs types d’impacts sont possibles :




  • Infiltration d’eau de surface : lors de la construction d’un site géothermique, il peut y avoir un risque de contamination des nappes phréatiques par des substances indésirables issues de la surface (produits chimiques, hydrocarbures, etc.). Ce risque est généralement faible et bien maîtrisé par les opérateurs.

  • Interception de flux d’eaux souterraines : le forage géothermique peut intercepter des flux d’eau souterraine et ainsi modifier localement les écoulements naturels. La conséquence directe est une modification du régime de l’aquifère et, potentiellement, une diminution de la disponibilité en eau.

  • Diminution de la pression d’eau : lorsqu’un puits géothermique puise de l’eau chaude dans un aquifère profond, cela peut provoquer une baisse de pression dans l’aquifère concerné, avec pour effet de réduire la disponibilité en eau dans certaines zones limitrophes.



Impacts variables en fonction des techniques utilisées



Les conséquences de la géothermie sur les ressources en eau souterraine dépendent en grande partie des technologies mises en œuvre :



Géothermie à très basse et basse énergie



Ce type de géothermie (inférieur à 30°C) permet principalement de chauffer des bâtiments grâce à des pompes à chaleur. Il a généralement peu d’effet sur les ressources en eau, car il est installé près de la surface et ne nécessite pas de puiser de l’eau chaude directement dans les aquifères. L’impact des installations à très basse et basse énergie se situe essentiellement dans la consommation locale d’électricité qui alimente les pompes, provenant elle-même potentiellement de sources fossiles.



Géothermie à moyenne et haute énergie



Cette catégorie de géothermie (supérieure à 30°C) implique généralement d’extraire l’eau chaude directement des aquifères profonds pour produire de l’électricité ou alimenter des systèmes de chauffage urbain. Les impacts sur les ressources en eau souterraine sont donc potentiellement plus importants :




  • Prélèvement important d’eau : une centrale géothermique peut prélever des volumes d’eau importants dans les aquifères, avec des conséquences variables selon la zone considérée et la capacité de renouvellement de l’aquifère.

  • Risque de pollution accidentelle : les fluides géothermaux peuvent contenir des éléments chimiques nocifs pour l’environnement (métaux lourds, substances radioactives, etc.). Un risque de pollution existe en cas de rupture d’un conduit ou d’un réservoir de stockage des fluides extraits, même si cette probabilité est généralement faible grâce aux normes de sécurité en vigueur.



Zone d’influence des projets géothermiques



Les aménagements géothermiques ont différentes échelles d’impact sur les ressources en eau souterraine :




  • Impact local : les forages géothermiques et les installations associées peuvent induire localement des modifications des écoulements d’eau souterraine, ainsi que des changements de pression et de température qui affectent les usages directs de ces ressources (puits, captages d’eau potable).

  • Impact régional : dans certains cas, des projets géothermiques de grande envergure peuvent influencer les ressources en eau souterraine à l’échelle d’une région entière. Les prélèvements massifs et les éventuelles pollutions accidentelles constituent alors des défis majeurs pour la gestion durable des aquifères concernés.



Gestion durable des ressources en eau souterraine face à la géothermie



Afin de préserver la disponibilité et la qualité des ressources en eau souterraine, il est essentiel d’adopter une approche de gestion durable :




  • Évaluation des risques : avant de débuter un projet géothermique, il convient d’évaluer ses impacts potentiels sur les ressources en eau afin de déterminer si ceux-ci sont acceptables compte tenu des enjeux locaux.

  • Surveillance et contrôle : les sites géothermiques doivent être étroitement surveillés et contrôlés afin de prévenir ou de détecter rapidement toute anomalie susceptible d’affecter les nappes phréatiques.

  • Atténuation des impacts : certaines mesures spécifiques peuvent être mises en œuvre, comme le réinjection des fluides géothermaux refroidis dans l’aquifère pour éviter une baisse excessive de pression.



En somme, si les installations géothermiques peuvent avoir différents types d’impact sur les ressources en eau souterraine – depuis l’infiltration d’eau de surface jusqu’à la diminution de pression et le prélèvement massif d’eau – ces conséquences dépendent largement des techniques employées et de leur localisation. Une gestion durable des ressources en eau souterraine face à la géothermie passe notamment par une évaluation rigoureuse des risques, une surveillance étroite des installations et la mise en place de mesures d’atténuation appropriées.

Rédacteur chez Nouvelle FR
Passionné par les avancées technologiques et les innovations dans le domaine des énergies nouvelles, je me spécialise dans la couverture des dernières tendances automobiles et des actualités brûlantes du quotidien. Mon expertise s'étend de l'analyse approfondie des technologies émergentes aux implications des nouvelles sources d'énergie, tout en gardant un œil critique sur les développements automobiles contemporains.
Mathias Novel
Top Infos

Coups de cœur