AccueilEnergies nouvellesQuels sont les potentiels géothermiques inexploités dans le monde ?

Quels sont les potentiels géothermiques inexploités dans le monde ?

Dans un contexte où les préoccupations environnementales sont de plus en plus importantes, la recherche d’alternatives aux énergies fossiles est cruciale. La géothermie est l’une de ces alternatives, offrant une source d’énergie propre, renouvelable et inépuisable. Mais quelles sont les ressources géothermiques encore inexploitées dans le monde ? Cet article passe en revue plusieurs sites prometteurs sur différentes régions du globe.



L’Europe du Nord : un fort potentiel en attente d’exploitation



De nombreux pays d’Europe du Nord possèdent des ressources géothermiques considérables, principalement grâce à la présence de failles tectoniques sous leur territoire. Ainsi, l’Islande est aujourd’hui leader en matière de production d’énergie géothermique, tirant profit de sa position sur la dorsale médio-atlantique qui génère une importante activité volcanique.



Allemagne : un fort potentiel lié au bassin houiller du nord-ouest



Si la géothermie n’est pas encore très développée en Allemagne, elle pourrait bien être amenée à prendre une part croissante dans le mix énergétique du pays du fait de la fermeture progressive des mines de charbon. Le bassin minier de la Ruhr offre notamment un important potentiel géothermique réparti en profondeur entre 500 mètres et quelques kilomètres. De même, les aquifères salins du bassin germanique, comme celui de Stassfurt, ont également été identifiés pour leur fort potentiel géothermique.



Pays-Bas et Belgique : des projets soutenus par les politiques publiques



En raison de la raréfaction du gaz naturel issu du champ gazier de Groningue aux Pays-Bas, le gouvernement néerlandais a décidé d’investir massivement dans la géothermie. De nombreux projets sont déjà en cours, notamment autour des serres géothermiques qui permettent de chauffer eau et bâtiments grâce à la chaleur stockée dans les sols. Du côté de la Belgique, la région wallonne a mis en place un plan stratégique régional pour développer la filière géothermique au niveau local avec l’appui du projet GEO-ENERGY Europe.



Afrique de l’Est : une source d’énergie renouvelable pour stimuler le développement économique



L’Afrique de l’Est est traversée par plusieurs systèmes de rifts tectoniques, offrant un potentiel géothermique immense. Parmi eux, on retrouve la vallée du Grand Rift qui s’étend sur plus de 6 000 km entre la Turquie et le Mozambique, ainsi que la zone volcanique de Gamburtsev qui court sous l’Antarctique jusqu’à Madagascar.



Kenya : la “Silicon Valley” de la géothermie africaine



Le parc géothermique d’Olkaria au Kenya est considéré comme le plus grand site de production d’énergie géothermique du continent africain. Grâce à des projets soutenus par la Banque mondiale, le pays compte désormais une puissance installée de plus de 800 mégawatts (MW) et vise à atteindre les 5 000 MW d’ici 2030.



Le potentiel inexploré de l’Éthiopie



Forte de sa position sur la dorsale du rift éthiopien, l’Éthiopie a investi dans plusieurs projets géothermiques pour développer cette nouvelle ressource énergétique. Les gisements situés dans la région d’Afar, notamment ceux des volcans Aluto et Tulu Moye, bénéficient déjà d’une reconnaissance internationale et de partenariats privilégiant les enjeux sociaux et environnementaux.



Amérique Latine : un potentiel géothermique sous-estimé



Bénéficiant d’une géologie complexe et diverse, l’Amérique latine rassemble elle aussi de nombreux sites renfermant un potentiel géothermique encore largement inexploité. Les nombreux volcans actifs qui parsement le continent offrent des conditions favorables pour l’extraction de chaleur profonde.



Le Mexique : une superpuissance géothermique en devenir



Avec quatre sites de production majeurs (Cerro Prieto, Los Azufres, Los Humeros et Cierro’éatlatýria), le Mexique dispose d’un potentiel géothermique évalué à plus de 13 000 MW. De grands projets sont ainsi en cours de développement dans le pays pour encourager l’exploitation de cette énergie renouvelable.



Le potentiel inexploré du Chili et de l’Argentine



Situés au cœur d’une des zones les plus sismiques du monde, le Chili et l’Argentine possèdent un potentiel géothermique impressionnant qui reste encore largement sous-exploité. La Cordillère des Andes abrite notamment plusieurs sites exceptionnels : la zone tectonovoltaïque du Haut-Lauca au Chili ou encore les volcans Copahue-Caviahue et Chachahuén côté argentin.



Asie-Pacifique : une région aux multiples opportunités de développement



L’arc de feu du Pacifique englobe une partie importante des sources géothermales verticalement exploitables à travers le monde. Les pays situés sur cet arc ont donc tout intérêt à saisir l’opportunité que représente la géothermie pour développer leur capacité énergétique tout en limitant les impacts environnementaux associés aux autres formes de production d’électricité.



Inde : un vaste territoire inexploité



Bien que l’Inde dispose d’un potentiel géothermique estimé à près de 10 000 MW, il est encore peu exploité faute d’investissement significatif et de soutien gouvernemental adéquat. Le projet pilote _|document| de Tattapani, lancé en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), pourrait néanmoins permettre au pays de développer rapidement cette énergie renouvelable.



Indonésie et Philippines : des leaders mondiaux de la géothermie



Avec une puissance géothermique installée respective de 1 400 MW et 1 900 MW, l’Indonésie et les Philippines sont parmi les premiers producteurs mondiaux d’énergie géothermique. Le potentiel inexploité reste toutefois immense, notamment grâce à la présence du complexe volcanique Wayang Windu en Indonésie ou encore des centrales géothermales de Tiwi et Makban aux Philippines.



Au final, si ces quelques exemples montrent que les ressources géothermiques inexploitées dans le monde sont considérables, leur développement demande aussi de surmonter des obstacles techniques et financiers conséquents. Pour pouvoir exploiter pleinement ce potentiel renouvelable, il sera donc indispensable d’accroître les collaborations internationales ainsi que les partenariats public-privé dédiés au financement de projets innovants et durables.

Rédacteur chez Nouvelle FR
Passionné par les avancées technologiques et les innovations dans le domaine des énergies nouvelles, je me spécialise dans la couverture des dernières tendances automobiles et des actualités brûlantes du quotidien. Mon expertise s'étend de l'analyse approfondie des technologies émergentes aux implications des nouvelles sources d'énergie, tout en gardant un œil critique sur les développements automobiles contemporains.
Mathias Novel
Top Infos

Coups de cœur